Accessibilité des bus, il y a encore un peu de progrès à faire!

Méli

posté le Apr 23, 2019

accessibilité
handicap
fauteuilroulant
Busaccessible
UFR
RATP
transdev

Aujourd’hui on le sait, de plus en plus de lignes de bus sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et permettent une meilleure mobilité aux personnes en fauteuil roulant lorsque le train ou le métro ne le permettent pas!

Nous rappelons qu’une ligne de bus est considérée comme accessible lorsque tous les véhicules la parcourant sont équipés d’une rampe d’accès rétractable et qu’au moins 70% des arrêts sont adaptés avec un trottoir surélevé.

Bon on n’est pas sur une accessibilité totale mais c’est déjà pas mal... Oui enfin en théorie parcequ’en pratique c’est loin d’être si prometteur! 

Une personne en fauteuil roulant rentre dans un bus accessible par la rampe retractable

Matériel détérioré, défectueux ou inactivé

Le nombre de fois où cette fameuse rampe ne veut pas s’activer, se bloque à mi chemin ou rentre aussi tôt après être à peine sortie... Quand vous êtes en fauteuil roulant et utilisateur régulier du bus vous avez à coup sûr déjà été confrontés à un de ces cas! Et si vous êtes comme moi, l’éternelle question qui vous taraude est la suivante: « Est-ce la rampe qui ne fonctionne pas ou bien le chauffeur qui ne maîtrise pas la manip à faire pour qu’elle fonctionne?! ». Bien sûr dans ces là, le chauffeur s’empressera de vous dire que la rampe ne marche pas même si vous voyez bien son air perdu à chercher sur quel bouton appuyer, à monter le bus, le descendre en jouant sur la suspension, à ouvrir les portes, les refermer... mais rien y fait, quand ça ne veut pas (ou qu’on ne sait pas) ca ne veut pas!

Et là je parle de la rampe mais combien de fois les boutons avec le logo handicapé pour demander l’accès adapté sont inactivés?! Aussi bien à l’extérieur du bus (quasiment chaque fois) pour demander de déployer la rampe et embarquer ou même à l’intérieur du bus pour demander votre arrêt et alerter que vous devez sortir! Et bien non ils ont beau être là ils servent rarement et vous devez prévenir oralement, que le bus soit bondé ou pas... reste plus qu'à prendre sur soi et laisser sa timidité de coté quand il faut pousser de la voix pour se faire entendre!

Pour la petite anecdote personnelle, un jour je monte dans un bus qui peinait un peu à sortir sa rampe, je cris victoire dans ma tête en me disant que le chauffeur y est enfin arrivé, je vois que l’état de la rampe laisse à désirer car un peu « désaxée », je vous laisse imaginer la suite... impossible de la rétracter, le bus est immobilisé et doit être dépanné, tous les voyageurs ont dû sortir et continuer leur route autrement et bien sûr l’avenue très passante était du coup complètement bouchée! J’avoue que sur le moment j’étais mal à l'aise d’avoir été l’élément perturbateur même si au final la faute revient au matériel défectueux et au manque de révision de l'équipement car visiblement ca ne datait pas d'hier! 

Différence entre bouton activé et désactivé dans un bus accessible

Mauvaise volonté du chauffeur 

Le plus rageant d’après moi c’est le manque de considération de la part de certains chauffeurs! Quand ils ne prennent pas le temps de vous embarquer parcequ’ils ont la flemme, pas envie de chercher la manœuvre à faire pour sortir la rampe car ca leur semble trop compliqué ou risqué si jamais elle se bloque, ou simplement parcequ’ils sont stressés par leur timing et n’ont pas envie de perdre une minute de plus... D’accord il y a des idiots (pour ne pas dire autre chose) dans tous les domaines mais le bus est un service public qui doit être à la portée de tous lorsque la ligne est accessible et eux se doivent de permettre ce service sans jugement de faciès si je puis dire.

Donc stop aux excuses d’une rampe qui ne marche pas juste parcequ’on ne veut pas se fouler ni perdre de temps, stop aux conducteurs qui font semblant d’essayer 5 secondes et abandonnent ou même redémarrent aussitôt après avoir fermé les portes sans vous donner d’explications ou vous jeter un seul regard (si si c’est véridique!), faites votre job, faites le bien et considérez un peu mieux les passagers en situation de handicap qui eux aussi ont besoin de se déplacer ! 

Là encore c’est du vécu mais fort heureusement pour moi la majorité des chauffeurs auxquels j’ai eu affaire étaient volontaires et solidaires même en cas de panne de matériel. 

 

Incivilité des voyageurs 

La rampe fonctionne, le chauffeur sait la manipuler et pourtant impossible de rentrer dans le bus. La raison? Vous prenez trop de place avec votre fauteuil, le bus est presque plein, les voyageurs ne veulent pas céder leur place ou tout simplement leur confort et ne bougeront pas pour vous inviter à monter à bord et /ou attendront de pied ferme sur l’emplacement dédié au fauteuil roulant!  Et pour les plus agressifs ils vous feront ressentir que vous êtes de trop, une perte de leur précieux temps, et que vous n’avez pas votre place à bord à coups de souffle agacés ou de réflexions mal placées! Vous resterez stoïques face à tant d’incivilité ou de manque de considération et vous finirez presque par croire qu’en effet vous serez de trop donc vous attendez patiemment le prochain bus en espérant que celui ci sera disposé à vous accueillir!

Heureusement, et j’en suis témoin, il y a aussi souvent des personnes bienveillantes qui au contraire vous proposeront de se décaler, d’avertir le chauffeur à votre place ou simplement leur aide et cela même pour monter ou descendre du bus lorsque la rampe est en rade. Et parfois c’est le chauffeur lui même qui descend de son poste conducteur pour vous prêter main forte ou alors qui fait la loi dans son bus comme à Paris en octobre 2018 pour demander aux passager de descendre pour vous laisser rentrer! 

Une personne en fauteuil roulant à l'emplacement dédié aux UFR dans un bus accessible

Confidences des chauffeurs 

Il m’est arrivé de rentrer tard en bus et d’être la seule passagère. Ces fois là j’en ai profité pour échanger un peu plus qu’un bonjour avec le chauffeur. Les fois où j’ai abordé l’accessibilité dans les transports, particulièrement celle des bus, et les difficultés auxquelles doivent faire face les personnes en fauteuil roulant lorsque le matériel ne fonctionne pas les langues des chauffeurs se sont aussitôt déliées. Voici les affirmations qu’ils m’ont révélées, reste à savoir leur véracité! 

1- Le matériel n’est pas assez révisé ce n’est pas une priorité pour l’entreprise, à savoir la RATP dans mon cas, qui va se soucier des commandes primaires du véhicule: freins, pneus, suspension... mais les équipements pour PMR ne sont pas aussi régulièrement passés en revue ni remis à neuf! 

2- On leur demande de ne pas prendre plus d’une personne en fauteuil roulant par véhicule sur la ligne même si la place dédiée aux UFR est à nouveau libre pour ne pas trop solliciter la rampe et qu’elle ne tombe en panne. En gros plus qu’à espérer que les autres gens en fauteuil roulant dans les environs aient décidé de rester chez eux! 

3- Il y a un énorme turn over chez les chauffeurs du fait de la société (CDD, licenciements...) ou du chauffeur qui va voir ailleurs du coup une grande partie des chauffeurs sont embauchés et remplacés avant même d’avoir pu suivre une formation notamment concernant celle pour les passagers à mobilité réduite. Ceci explique donc pourquoi tant de chauffeurs semblent démunis quand on leur demande de sortir la rampe...

4- Il y a une pression au niveau du timing et de la localisation du bus que beaucoup de « jeunes » chauffeurs gèrent difficilement et ils préfèrent foncer en évitant toute éventuelle difficulté ou perte de temps que pourrait générer l’embarquement d’une personne en fauteuil roulant. 

 

 

Alors que penser de tout cela? J’ai peine à croire qu’il n’y a pas une part de vérité dans ces récits qui se rejoignent très souvent... mais le constat reste le même: vos bus sont censés être accessibles mais dans les faits ils le ne sont pas toujours et encore trop de personnes handicapées sont laissées sur le bord de la route, à attendre désespérément un prochain bus en espérant ne pas rencontrer les mêmes déboires... RATP, réseaux Transilien et autres réseaux français de bus, on est curieux de connaître votre position sur la question!